L'enfant fou

Que vous ayez mis le doigt sur un grimoire précieux, que vous soyez vous même un ardent remplisseur de parchemin, installez vous dans l'un des poufs, prenez une tasse de thé, et discutez prose !
Lion
Rugit tranquillement
Messages : 1690
Inscription : mar. déc. 25, 2007 10:40 pm

L'enfant fou

Messagepar Lion » mar. juin 22, 2010 4:30 pm

Comme la mise en musique peut rebuter pas mal de monde (bien qu'elle me frappe avec magnificence), mais que je trouverais ça dommage de ne pas partager ce poème avec vous, le voici rien qu'à l'écrit:


C'est la nature humaine, toujours le même problème
Écraser l'autre sinon c'est toi qui te fais ken
C'est la nature humaine, toujours le même problème
Attends la maman pendant un long moment

Force à manger le petit
Donne lui du colin blanc il l'avale avec de l'eau
Dans une timbale en fer
Un poisson tout fade avec l'odeur du fer
Dans un casier en fer, un p'tit vêt'ment d'enfant
Une cagoule et des gants, attends, attends
Attends la maman pendant un long moment
Le savon est très jaune, l'odeur est très forte
Elle fait tourner les têtes
Les petits crient beaucoup ils deviendront grands
A l'extérieur les grilles attendent sagement
Un enfant fou vient de décapiter une mouche
On lui met du scotch sur la bouche
Il appelle "au secours" tous les jours dans la cour
Traumatisé pour toujours

C'est la nature humaine, toujours le même problème
Écraser l'autre sinon c'est toi qui te fais ken
C'est la nature humaine, toujours le même problème
Attends la maman pendant un long moment

Il a dix ans et demi complètement à la masse
Et c'est le plus p'tit d'la classe
Il regarde les autres jouer a la guerre
Le cœur lourd comme un canon en fer
Les filles font des boum mais il est jamais invité
Et au foot? toujours choisi en dernier
Les enfants méchants ont oubliés son prénom
"Salut demi-portion"
Il est triste, trop souvent malheureux
Du chewing-gum collé dans les ch'veux
Et c'est la déprime le mercredi après midi
Ses seuls amis, des figurines panini
Et il transpire dans un col roulé en tergal
Et personne lui donne la balle
Et quand ça fait trop mal il se cache pour pleurer
Un quartier d'orange écrasé dans sa purée

C'est la nature humaine, toujours le même problème
Recaser l'autre sinon c'est toi qui te fais ken
C'est la nature humaine, toujours le même problème
Attends la maman pendant un long moment...
Cœur, Courage, Vérité!
Stalker
Se prend pour un lutin torse nu
Messages : 243
Inscription : jeu. déc. 17, 2009 8:39 pm

Re: L'enfant fou

Messagepar Stalker » mar. juin 22, 2010 10:01 pm

Respect à ces paroles qui résument toute ma scolarité d'enfant. Merci Stupeflip
Que tout les ordinateurs complices, laissent un brin d'air frais dans nos yeux
Pupilles pillees.
Qu'ils gardent les seins d'une belle fille, a l'abri des regards metallique
Du sexe urbain.

Revenir vers « Les conteurs d'histoires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités