Les bouquins pourris

Que vous ayez mis le doigt sur un grimoire précieux, que vous soyez vous même un ardent remplisseur de parchemin, installez vous dans l'un des poufs, prenez une tasse de thé, et discutez prose !
Querdal
Attend à Courcourgette
Messages : 7934
Inscription : jeu. avr. 06, 2006 1:12 pm

Les bouquins pourris

Messagepar Querdal » lun. nov. 23, 2009 1:49 am

http://www.youtube.com/watch?v=IM1ogUdlzrs

... Moi j'trouve que ça a l'air cool... :oops: (du peu que j'aie compris des dialogues)

Note : Half Broken Things faisait partie, aux dernières nouvelles, du Top 3 d'Eilraet des bouquins les plus pourraves de la Terre, et donc je viens de découvrir la bandeannonce de l'adaptation TV
Il n'y a qu'un âne qui s'appelle Querdal.
Eilraet
Chapelier de l'apocalypse
Messages : 7925
Inscription : dim. mars 26, 2006 4:07 pm

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Eilraet » lun. nov. 23, 2009 7:16 am

>_<

Je crois que tu as mal compris. Half Broken Things fait parti de mon Top 1 des livres que j'ai le plus détester. J'me sens mal à l'aise rien que d'y penser.
perl -E 'say s/(.*r).*\K/, \l$1.\n/r, ${["Take one down and pass it around. ", "Go to the store and buy some more. "]}[/N/], $::b{$_} // $a, "\n" for reverse sort { $a <=> $b } keys %{ { %::b = map { ($a, $b) = ($_, $a) } map { join "", "$_ bottle", "s" x !/^1$/, " of beer on the wall" } "No more", 1..99 } };'
Querdal
Attend à Courcourgette
Messages : 7934
Inscription : jeu. avr. 06, 2006 1:12 pm

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Querdal » lun. nov. 23, 2009 9:19 am

XD Ton mail à ce sujet était par ailleurs énormissime. Suant de sincérité.
Il n'y a qu'un âne qui s'appelle Querdal.
Eilraet
Chapelier de l'apocalypse
Messages : 7925
Inscription : dim. mars 26, 2006 4:07 pm

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Eilraet » lun. nov. 23, 2009 6:33 pm

Tu l'as encore ?

Enfin toujours est il que du coup j'ai montré à Lion qu'il était toujours sur mon étagère, et je lui expliqué que j'avais bien essayé de le perdre mais j'ai fini par le retrouver là. Je soupçonne ma mère d'avoir l'association lire en anglais / Simon. Surtout que j'ai une étagère exprès pour les livres anglophones :roll:

N'empêche qu'à cause de ça j'ai failli dormir à côté du bouquin, tu parles d'une mauvaise augure :x
perl -E 'say s/(.*r).*\K/, \l$1.\n/r, ${["Take one down and pass it around. ", "Go to the store and buy some more. "]}[/N/], $::b{$_} // $a, "\n" for reverse sort { $a <=> $b } keys %{ { %::b = map { ($a, $b) = ($_, $a) } map { join "", "$_ bottle", "s" x !/^1$/, " of beer on the wall" } "No more", 1..99 } };'
Lion
Rugit tranquillement
Messages : 1690
Inscription : mar. déc. 25, 2007 10:40 pm

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Lion » lun. nov. 23, 2009 10:51 pm

Dommage, le titre est si accrocheur...
Cœur, Courage, Vérité!
Jalina
Zinzinule
Messages : 2743
Inscription : dim. janv. 07, 2007 1:54 am

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Jalina » lun. nov. 23, 2009 10:54 pm

Mais c'est genre horrible à lire genre le tome "4" du clan des Otoris ou le 3 (je crois) de la nouvelle saga de Robin Hobb, mais en pire ou... ?

Le mieux, pour me dire, serait que t'ai lu un des deux que j'ai cité :roll:
Lion
Rugit tranquillement
Messages : 1690
Inscription : mar. déc. 25, 2007 10:40 pm

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Lion » mar. nov. 24, 2009 7:50 am

Nan si j'ai bien compris, c'est tellement pire qu'il a arrêté au bout de quelques pages. Donc ce serait plutôt pire genre le nouvel album des Fatals Picard...
Cœur, Courage, Vérité!
Jalina
Zinzinule
Messages : 2743
Inscription : dim. janv. 07, 2007 1:54 am

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Jalina » mar. nov. 24, 2009 10:46 am

Ah... Mais il est nul aussi l'album des Fatals Picards... Il n'est pas horrible à écouter comme il est terrible (dans le sens "négatif du terme") de lire les deux bouquins dont j'ai parlé.

Moi j'avais cru comprendre qu'il était pas nul le bouquin d'Eily... Qu'en est t il donc?

Mais s'il est plus Horrible, tout en étant pas nul comme je le crois... Dieux tous puissants et bordel de chiotte! Je ne veux même pas feuilleter ce bouquin! (Déjà que j'ai pas fini le clan des Otoris alors que j'en suis pas au plus pire)
Eilraet
Chapelier de l'apocalypse
Messages : 7925
Inscription : dim. mars 26, 2006 4:07 pm

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Eilraet » mar. nov. 24, 2009 6:37 pm

J'ai pas lu les bouquins dont tu parles Jalouche donc je peux pas te décrire.

Et finalement j'me suis fait avoir à regarder la bande annonce, ben autant j'ai été surpris aux anges de voir que la tronche des persos n'avait rien à voir avec celle que j'imaginais et que leur accent était plutôt sympa, dès que j'ai commencé à entre apercevoir "l'intrigue" ça m'a pris au trip j'ai eu une violente envie de brûler le bouquin. Bon il faut savoir que parmi ce qui m'a horipilé il y avait en fait l'absence d'action, ou en tout cas de rythme dans le livre, donc au final le film est peut être très bien.

Le soucis c'est plus le style que le contenu.

Et Lion : avant de le lire ce bouquin j'étais persuadé qu'il était genre parfait avec un titre pareil, j'avais imaginé un truc puissant et d'une mélancolie à toute épreuve, la chute n'en a été que plus dure.
perl -E 'say s/(.*r).*\K/, \l$1.\n/r, ${["Take one down and pass it around. ", "Go to the store and buy some more. "]}[/N/], $::b{$_} // $a, "\n" for reverse sort { $a <=> $b } keys %{ { %::b = map { ($a, $b) = ($_, $a) } map { join "", "$_ bottle", "s" x !/^1$/, " of beer on the wall" } "No more", 1..99 } };'
Jalina
Zinzinule
Messages : 2743
Inscription : dim. janv. 07, 2007 1:54 am

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Jalina » mar. nov. 24, 2009 10:02 pm

Ok, mais d'après ce que tu dis là, c'est pas horrible dans le sens où je l'entendais...

Nan les bouquins que j'ai cité, c'est ces livres où on te fait apprécier les persos dans les tomes d'avant que là, il leur arrive le pire du pire, mais dans le sens où, si on essayait d'imaginer le pire pour ces persos, ben l'auteur à encore trop plus horrible...

Je pense qu'on ne peut faire ça qu'avec des persos qu'on a inventer soi-même.

En passant, le Clan des Otoris de Lian Hearn, ça roxxe du poney! Mais je crois que je l'ai déjà dit quelque part...
Querdal
Attend à Courcourgette
Messages : 7934
Inscription : jeu. avr. 06, 2006 1:12 pm

Re: Les bouquins pourris

Messagepar Querdal » mer. nov. 25, 2009 8:48 pm

La première fois que j'ai entendu parler de cette série, Jalouche, c'est quand j'ai commenté sur fenX un texte d'un type qui partait dans un trip heroic-fantasy nippone avec un tout petit brin de spiritualité ésotérique. J'avais dit que je kiffais bien ce cocktail original, et tu as répondu en me conseillant le Clan des Otoris, qui était exactement dans ce créneau, et que c'était bien.

Je suis retombé sur ce mail récemment, et ça m'a fait rire de le redécouvrir. Je t'avais fait lire un texte que je proposais comme travail de fin de semestre à un prof que Lion et Jalina ont rencontré, et tu m'as répondu un long commentaire dont voici des morceaux, significatifs par rapport à Half Broken Things :

"Tu as eu de la chance franchement que je le lise jusqu'au bout, pour deux raisons en fait. La première, et de loin la moindre, est que (...) mais en gros même toi t'es pas tellement au courant.

La seconde raison pour laquelle je n'ai pas aimé ton texte c'est parce qu'en Egypte, j'avais emmené un bouquin nommé "Half Broken Things" de Morag Joss, en gros c'est l'histoire de trois personnes qui vivent une vie de merde comme on ne peut pas l'imaginer (d'ailleurs c'est super lourd à lire, l'auteur rajoute une couche de "Ô regardez comme elle est belle ma détresse !" 3 à 4 fois par ligne ... même les instants soit disant sympathiques sont hyper mélancoliques et tournés uniquement vers la plainte). Et l'une des trois personnes, la plus vieille, se retrouve à s'occuper de la maison de milliardaires improbables (ils ont des règles façon barbe bleue, sans aucun soucis de rendre le "house-sitting" relativement faisable, et ils semblent avoir une vie de famille épanouie avec des nouveaux bébés et tout, mais abandonnent leur maison pour on ne sait trop quelle raison (en tout cas ils n'y retournent pas jusque là où je suis rendu)), donc cette personne qui s'occupe de la maison, bien que vierge, se met à la recherche de son fils via annonce, et les deux autres, qui se retrouvent en couple avec un mioche dans les bras, profitent de l'occasion pour squatter la maison.
De la même façon que le changement de décor dans ton histoire transforme petit à petit Susan, la maison, qui est celle de richissimes connards, offre aux trois personnes tout ce dont ils ont besoin, et petit à petit leur identité change, et leur relation avec le reste du monde.
Bin ce livre, je l'ai lu façon un peu zombi, je le prenais chaque début d'après midi parce que j'avais l'habitude de le faire, et que ça me donnait une excuse pour rejoindre les gens que je connaissais plutôt que de rester dans ma cabine à faire je ne sais quoi. Parce que putain, il est super chiant, en fait c'est comme ton texte, l'histoire est, enfin en partie, racontée de façon épistolaire, avec une distance vis à vis des évènements qui fait mal aux oreilles tellement ça parait pas naturel (dans ton cas c'est surtout vrai au début), et les actions mettent un temps trop long à arriver, pour finalement n'être que résumées, sans que l'on puisse vraiment s'y sentir impliqué, alors que l'action en question est décrite au début de la lettre comme étant passionnante, mais va savoir pourquoi celle qui écrit la lettre veut toujours expliquer, développer, et canarder 50 trucs avant.
Donc pour en revenir à la deuxième raison, qui, bien que la principale, ne se relève que très peu constructive puisqu'elle m'est personnelle, c'est que ton texte ressemblait trop fortement à l'un des pires livres avec lequel je me suis trouvé confronté, si ce n'est le pire. Le truc c'est qu'il est super bien écrit, le style est bon, mais on s'fait chier.
(...)
Ah et mon commentaire est pas forcément positif mais j'ai quand même bien aimé, surtout la fin donc effectivement ça me laisse une dernière note positive, parce que j'ai un peu peiné à y arriver, heureusement qu'il n'y avait que 11 pages, ça m'a motivé.

NB : yep, ce commentaire est long mais c'est de la triche, j'ai aussi commenté un autre livre au passage, je commence à rouiller :/"
Il n'y a qu'un âne qui s'appelle Querdal.

Revenir vers « Les conteurs d'histoires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité